QUELQUES INFOS SUR LE TERROIR DE VACQUEYRAS…


Qu’est ce qui rend le vin de Vacqueyras aussi spécifique ?

La spécificité d’un vin est toujours l’expression des caractéristiques du terroir où il a été produit et des cépages qui ont été utilisés dans son élaboration.


Quand on parle de « terroir », on pense forcément tout d’abord à sa localisation géographique.

Le terroir de Vacqueyras ceinture le remarquable massif des Dentelles de Montmirail, et s’étend en petites collines et terrasses des flancs du massif des Dentelles vers l’Ouvèze (rive gauche). La commune de Vacqueyras et les hautes garrigues de Sarrians accueillent le vignoble sur une superficie de près de 1470 hectares.


Cela signifie-t-il que nous trouverons le même vin sur ces 1470 hectares ?

Non, la localisation géographique représente un contexte dans lequel nous retrouverons plusieurs éléments, comme le sol ou le climat, dont la diversité apportera autant de nuances au vin qui sera élaboré.
Au pied des Dentelles de Montmirail les sols sont argilo-calcaires. Sur le reste de l’appellation, les sols sont sablo-argileux, avec des bancs de galets roulés sur le plateau des garrigues ainsi que sur les terrasses de l’Ouvèze.
Le climat de type méditerranéen (chaud et sec) qui règne sur ce terroir lui fait bénéficier d’atouts exceptionnels.
Le mistral, dont les pointes à plus de 100 km/heure ne sont pas chose rare, assainit le vignoble. Non seulement il élimine le surplus d’humidité après les orages et, dégageant le ciel, lui donne sa luminosité, mais il préserve aussi la vigne de certaines maladies et permet donc de réduire le nombre de traitements.
Les pluies du printemps sont suivies d’une longue période sèche et très chaude en été, avant que des pluies brutales et parfois abondantes ne changent le paysage en automne, le préparant à un hiver plus sec.


Et vous parliez aussi de cépages ?…

Le but recherché dans l’élaboration d’un vin est de tendre vers un parfait équilibre entre l’acidité, l’alcool et les tanins au travers d’un assemblage de cépages. Les vins rouges sont des vins d’assemblage, tout comme le rosé et le blanc d’ailleurs. Le Grenache noir est toujours présent, souvent assemblé avec syrah et/ ou mourvèdre. La production de vin rouge est très largement majoritaire (97%). Ils se distinguent néanmoins par une forte identité, propre à chaque vigneron, souvent mise en valeur par une période d’élevage assez longue de plusieurs mois voire des années (2 ans ou plus).

Les arômes sont complexes, dominés par des fruits rouges ou noirs, floraux (violette …) sur les vins jeunes.  L’évolution leur confère des notes plus épicées, plus animales (cuir, gibier, truffe …). La bouche est généreuse, ample, charpentée, imposante par sa structure tannique sans que celle-ci ne soit agressive.

Pour conclure ce sont des vins de garde puissants, ronds et élégants.

Les vins rosés sont issus des cépages rouges à savoir Grenache noir, syrah et mourvèdre; ils peuvent être de presse, le raisin est directement pressé après la vendange, ou bien de saignée, le raisin est encuvé, le jus est donc en contact avec la peau du raisin qui lui donne une teinte plus foncée.

Le Vin Blanc à Vacqueyras est le plus souvent issu des cépages, Roussane, Grenache Blanc, Clairette, Viognier, Bourboulenc et Marsanne.
Les vins blancs, représentent une petite proportion de la production (2%). Ils expriment principalement des notes fruitées, d’agrumes et florales. Leur structure et leur nervosité leur confèrent une ampleur et une persistance aromatique longue.

A Vacqueyras, les assemblages donnent des vins puissants au caractère affirmé certes, mais qui toujours se distinguent par une fraicheur, une finesse spécifique et surtout un équilibre.


Vous nous en dites un peu plus sur ces cépages utilisés pour le vin rouge de Vacqueyras ?

Le Grenache, cépage principal, est un grand séducteur qui donne une véritable ampleur capiteuse au vin. Il apporte une belle robe rouge et mordorée. Il développe des arômes de cassis et de mûre, ainsi que des notes épicées. Ses tannins se fondent en vieillissant, révélant alors de délicieux arômes de fruits, mais surtout de garrigue environnante, d’épices et même de poivre.

La Syrah, premier cépage complémentaire, est un cépage affirmé. Non seulement elle donne une couleur profonde au vin, mais elle le rend bien aromatique, plutôt poivré, délicat et charpenté. Elle permet un bon vieillissement des vins en raison de tannins bien présents et une acidité correcte. Aux vins rouges jeunes elle apporte des notes fruitées de fruits rouges et noirs (framboise, groseille, myrtille, mûre) et florales (violette, réséda). En vieillissant, son nez de violette caractéristique évolue vers des notes plus complexes à tendance épicées où se mêlent la truffe, le cuir, le poivre, la réglisse et la menthe.

Le Mourvèdre enfin, second cépage complémentaire, est un cépage original promis à un bel avenir. Il donne des vins colorés, structurés et assez corsé. Rude mais chaleureux il apporte de la puissance, de l’amplitude, des tannins marqués et apporte en même temps beaucoup de finesse aux vins de Vacqueyras.